Archives pour la catégorie 8. Paradis perdu, paradis retrouvé

Bibliographie

Généralités

Une brève histoire du jardin, Gilles Clément : rêverie poétique autour de l’histoire et de la symbolique du jardin

Sur les jardins les plus célèbres

Chenonceau, La splendeur de la Renaissance, Sonia Lesot : l’essentiel sur le château et ses jardins en quelques pages accessibles

8. Et si le paradis était en fin sur terre ? (texte)

Né de la nécessité de l’autosubsistance, le jardin a incarné différentes conceptions du paradis : celle d’un univers définitivement protégé du besoin, des dangers et de la mort, celle d’un lieu de recueillement et de pureté, celle, enfin, d’un monde où la nature serait totalement soumise ou parfaitement bienveillante.

Aujourd’hui, le jardin exprime un plaisir exclusivement esthétique, un lieu où les hommes peuvent au moins temporairement coexister en toute harmonie, accomplissant la vision que se faisaient les encyclopédistes des promenades anglaises du XVIIIe siècle : «  le corps s’y délassent, l’esprit s’y distrait, les yeux y sont enchantés par le verd du gazon & des boulingrins (…) La variété des fleurs y flatte agréablement l’odorat et la vue ».

Et si le paradis était enfin sur terre, dans nos jardins publics ?

> Jardins célèbres (texte)

Antiquité

Ancienne Mésopotamie – sud de l’Irak 

  • Jardins d’Uruk – troisième millénaire avant jc
  • Jardins de Nemrod – deuxième millénaire avant jc
  • Jardins de Babylone –VIe siècle av. J.-C.

Italie

  • Villa d’Hadrien a Tivoli –IIe siècle ap. J.-C.

Moyen âge

Suisse

  • Jardin de l’abbaye de Saint Gall – IXe siècle

Espagne

  • Jardins de l’Alhambra, Grenade – XIIIe siècle

Renaissance

Italie

  • Villa La Pietra
  • Jardin de Boboli, Florence –
  • Villa Borghèse, Rome –
  • Villa Doria Pamphile, Rome –
  • Villa Aldobrandini, frascati –
  • Villa la pietra, Florence –
  • Villa Garzoni, Pistoia
  • Villa Chigi, Sienne –
  • Isola Bella, Lac majeur –
  • Jardin botanique de Padoue – 1545 ; le premier jardin des plantes de l’histoire

Epoque classique

France

XVIe siècle

  • Jardin de Diane de Poitiers : un des premiers jardins français inspiré des jardins italiens
  • Jardin des Plantes de Montpellier – 1593 : un des plus anciens jardins botaniques de France

XVIIe siècle

  • Jardin des Plantes de Nantes – 1626 : le plus grand jardin botanique de France
  • Jardin des Plantes de Paris – 1635
  • Château de Vaux-le-Vicomte – 1656 : la première grande réalisation de Le Notre
  • Parc du château de Versailles – A partir de 1670 : le chef d’œuvre de Le Notre
  • Potager du roi – 1678 : le chef d’œuvre de La Quintinie

XVIIIe siècle

  • Désert de Retz – première moitié du XVIIIe siècle : le plus célèbre « désert » français
  • Jardins de la Fontaine – 1745 : un des premiers parcs publics d’Europe
  • Parc du Château de Merville – : le plus grand labyrinthe d’Europe
  • Arboretum de la Fosse – fin XVIIIe : un des plus anciens arboretum de France

XIXe siècle

  • Parc du Thabor, Rennes : ouverture au public au début du XIXe siècle
  • Jardin Albert 1er de Nice – 1828 : le plus ancien jardin public de France
  • Parc de la Tête d’Or de Lyon – 1857 : un des plus grands jardins publics de France, Œuvre des frères Denis et Eugène Bühler
  • Publication des « Promenades de Paris » – 1867 : son auteur, Jean-Charles-Adolphe Alphand est chargé par le préfet Haussmann de la création des « espaces verdoyants » de Paris
  • Parc des Buttes-Chaumont – 1867 : le premier jardin paysager de la capitale
  • École d’horticulture de Versailles – 1874
  • Parc Bordelais – 1888 : le plus grand espace vert de Bordeaux (inauguré par le président de la république), Œuvre des frères Denis et Eugène Bühler
  • Roseraie du Val de Marne – 1898 : premier jardin monovariétal d’occident

Epoque contemporaine

  • Jardin de Villandry – 1906 : le plus célèbre jardin contemporain de France
  • Jardin du Vasterival – 1957 : un des plus beaux jardins du monde
  • Parc floral de Paris – 1969 : le plus grand jardin de Paris
  • Jardins de La Ballue – 1970 : le premier jardin contemporain classé monument historique
  • Journées de plantes de Courson – 1983 :
  • Domaine du Rayol – début XXe : acquisition par le conservatoire du littoral, en 1989, inscription à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, pré-inventaire au titre des jardins remarquables, et attribution du Label Xxe siècle
  • Création du prix Bonpland – Années 90 [
  • Parc André Citroën – 1990 : le plus grand espace vert créé dans la capitale depuis le second empire
  • Parc Phoenix de Nice – 1990 : la haute serre d’Europe
  • Jardin du château Champ-de-Bataille – 1992 : le chef d’œuvre de Jacques Garcia
  • Terra Botanica d’Angers – 2010 : ce parc à thème est orienté vers l’univers du végétal, de la biodiversité et de l’utilisation des plantes.
  • Création du prix Versailles Lire au jardin – 2010 : les meilleurs ouvrages parus ou à paraître, dans les catégories ci-après énoncées sur la thématique du jardin