Archives pour la catégorie Planche 3.1

3.1. Un jardin pour prier (texte)

Symbole de l’Eglise en tant qu’accomplissement du paradis sur terre, le jardin de Marie, l’« Hortus conclusus », se réfère à la Bible. Les textes filent la métaphore. « Rose sans épines », « femme sans péché » (avant le péché originel, la rose n’avait pas d’épines), la Vierge est aussi assimilée à la Sulamite du Cantique des cantiques dans lequel le Bien-Aimé s’exclame : « elle est un jardin bien clos, ma soeur, ma fiancée, une jardin bien clos, une fontaine scellée. Tes jets font un verger de grenadiers et tu as les plus rares essences « .  A titre anecdotique, le jardin de Marie n’est pas uniquement un sujet allégorique. C’est aussi un parterre bien réel de fleurs et de végétaux spécifiquement consacrés à la célébration des cultes (buis pour les rameaux, herbes de la Saint-Jean, etc.)